nouveau_drapeau_kabyle

BIENVENUE SUR KABYLIE-MONDE.COM

drapeau kabyle

ⴰⵏⵙⵓⴼⵉⵙⵙⵓⵏⴳⵡⴰⴳⴳⵓⵔⵏ ⵉⵎⴰⵣⵉⵖⵏ





Musiques et chants kabyles



Les Chanteurs



Slimane azem


slimane azem

Slimane Azem, né le 19 septembre 1918 à Agouni Gueghrane dans la Wilaya de Tizi Ouzou en Algérie, et mort le 28 janvier 1983 à Moissac en France, est un chanteur, musicien, auteur-compositeur-interprète, poète et fabuliste algérien.Slimane Azem est né à Agouni Gueghrane, un petit village situé sur les contreforts des monts du Djurdjura (Kabylie).
Rien ne prédestinait ce fils d’un modeste cultivateur à un parcours musical. Écolier plutôt médiocre, il ne se passionne que pour les Fables de la Fontaine qui influenceront tous ses écrits et compositions.[interprétation personnelle] A l’âge de 11 ans, il devient employé agricole chez un colon de Staoueli, petite station balnéaire près d’Alger (sur sa plage avait eu lieu le débarquement français en 1830). En 1937, il débarque à Longwy et trouve un travail de manœuvre dans une aciérie avant d’être mobilisé, lors de la « drôle de guerre », à Issoudun. En 1940, il est réformé et s’en va à Paris où il est embauché comme aide électricien dans le Métro.En 1942, Slimane est à Paris. La capitale le fascine et pourtant le travail est rude. Lui qui est habitué à vivre au village au grand air, le voici confiné dans des tunnels et des souterrains huit heures par jour dans le métro.[interprétation personnelle] On retrouve trace de cette période dans sa première chanson.


Chansons célèbres





Videos de Slimane Azem




Discographie complète

1 Ma tedduḍ a nruḥ (a muḥ a muḥ première version 1942, sorti en 1945)
2 Aṭas i sebreɣ (avec Bahia Farah)
3 Nek akk-d kemm (avec Fatma Zohra)
4 Nek d lmir (en kabyle et en arabe algérien)
5 Akka-agi id yeffeɣ lexbar
6 Amek ara nili susta (en arabe algérien et en kabyle)
7 Debza u dmaɣ (avec Mohamed Hilmi)
8 Lalla Mergaza
9 Aẓar di Kina
10 Annaɣ ay aɛabuḍ (version 1)
11 Sell-iw ɣef Nnbi
12 Ay ul-iw tub
13 Llah ɣaleb
14 A Rebbi lmudabbar (version 1)
15 Ata lqum
16 Tixer-as i lɛebd ad yehder (avec Mohamed Hilmi)
17 Idrimen idrimen
18 Ddunit tettɣurru
19 Ur ideqqar
20 Rebbi kečč d amɛiwen
21 A yul-iw ilik d lhar
22 Zzman ixerweḍ
23 Aḥbib n wul-iw iruḥ
24 Afrux Ifirelles
25 Ffeɣ ay ajrad tamurt-iw
26 D aɣrib d aberrani
27 Zzux d lmecmel
28 Iḍehred waggur
29 Neḍleb Rebbi ad aɣ yeɛfu
30 Berka-yi tissit n ccrab

31 Nettruḥu nettuɣal
32 Yekfa laman
33 Inas i leflani (version 1) (perdue)
34 A ya tamurt-iw (version 1) (perdue)
35 Tebberwi
36 Azger yeɛqel gma-s
37Leḥbab n lweqt-a
38 Zzman lɣatti
39 Akem yexdeɛ Rebbi a Ddunit
40 Babaɣayu
41 A Muḥ a Muḥ (version 2 1967)
42 Amqwerqwer n umdun
43 Taqsitt g emqwerqwer
44 Inas i leflani (version 2 1967)
45 19 di Meɣres
46 A tamurt-iw aɛzizen (sur 2 rythmes)
47 A tigejdit
48 Aha la la
49 Annaɣ ay aɛebbuḍ (version 2 1967)
50 Argaz n tmettut
51 A Rebbi a lmuddebar (Version 2 1967 ou 68)
52 Ay amuḍin
53 Ay ul-iw henni-yi
54 Cfiɣ ttuɣ
55 Uk ɛyiɣ
56 A nekkar leḥsan
57 Wah Rebbi Wah
58 Muḥend u Qasi
59 Iya wiyak a Ḥmed
60 Qern Arbaɛtac

61 Lful d ibawen
62 Tlata yeqjan
63 Duminu
64 A ttnadiɣ ad cetkiɣ
65 A Madame, encore à boire
66 Ament-as
67 A win yellan d lfahem (disque d’or 1970)
68 Lweqt aɣeddar
69 Gummaɣ ad mektiɣ
70 I lukan di ulac lukan
71 Ul-iw baqi yettxemmim
72 Wiyak a lfahem
73 A nxemmem
74 A taguitart-iw
75 A ya tamurt-iw (version 2 avec guitare seulement)
76 Asefru
77 Bu n Adem
78 Dda Mezian
79 Ddunit
80 Zzher iɛewjen
81 Lejdud n zik
82 Nukni id nukni
83 Si Muḥ u Mḥend yenna-d
84 Si zik
85 Tabrat
86 Taqbaylit
87 Taqsitt n lewhuc
88 Taqsitt n Muh
89 Wa ibennu wa yetthuddu
90 Ya Muḥend 01
91 Yir lexbar n lmut
92 Zik ɣileɣ d aqessar


Quelques célèbres chansons de Slimane Azem

Slimane Azem : Adda Mezian, 1981


Slimane azem : mohand oukaci


Slimane azem : version rare de a taqbaylit a tigejdit algerie kabylie

Idir


chanteur kabyle idir chanteur kabyle idir chanteur kabyle idir

BIOGRAPHIE

Idir, de son vrai nom Hamid Cheriet, né en 1949 à Aït Lahcène, à 35 km de Tizi-Ouzou, capitale de la Grande-Kabylie, rend hommage à son enfance. Avec le temps vient ce moment important où l’on sent confusément qu’il faut faire le chemin à l’envers pour se sentir totalement rassemblé, unifié, pacifié. Les chansons populaires sont ainsi toutes les routes qui le ramènent à son berceau de paix et d’identité. Grâce à ce disque, Idir opère donc un pèlerinage musical, il nous donne une leçon et un bel exemple de ce que peut être l’ouverture dans un monde où tout semble être déterminé par le désir du repli. Deux mots qui ne vont pas bien ensemble….

Onze chansons qui œuvrent aussi, pour lui et pour nous-mêmes, comme un remarquable travail de mémoire. Idir, légende de la chanson kabyle, se plie à l’exercice du duo pour nous faire écouter un autre sens qu’il donne à ce partage pourtant si commun dans la musique. Le plus difficile n’est pas d’être invité à chanter avec autrui mais de se sentir admis comme un frère. Et non plus comme un étranger que l’on accueille avec bienveillance.

Ce disque est composé de chansons qu’Idir a profondément aimées dans son enfance puis dans sa vie d’artiste. D’autres sont venues à lui comme de belles invitations à se ressembler. Un seul mot clé pour comprendre le sens de ces adaptations : l’équivalence. Equivalence dans le terrain contrasté de l’émotion, plus que dans la traque acharnée du sens premier. Ameziane Kezzar a ainsi mené ce travail d’adaptation avec la complicité d’Idir. Car il ne fallait pas se risquer à simplement traduire, puisque c’est souvent trahir. La vérité est toujours dans l’intelligence de l’émotion. Et à l’écoute des chansons, se dessine ainsi puissamment la personnalité de ce berger de la conscience. Le chant kabyle, de toute éternité, colle à la vie sociale. Il renvoie spontanément à ces grandes et belles veillées où l’on racontait le monde avec des contes et des énigmes. C’est l’histoire, là encore, de l’enfant Idir qui écoutait émerveillé sa grand-mère et sa mère poétesse lui enseigner la force vibrante de la culture orale et de la valeur unique du mot. Ce qui explique aussi le choix de ces onze chansons qui portent le texte très haut dans le ciel de notre exception culturelle. Car il n’est question que de cela dans ce disque à la fois bouleversant et revivifiant. Comme si, de l’exaltation de l’enfance, nous pouvions retrouver le chemin de l’espoir en passant par la beauté de cette langue berbère.


Idir : Azwaw



Idir : A vava inouva






Matoub Lounes


chanteur kabyle matoub lounes



Matoub Lounes:Parodie hymne algérien sous-titré.mp3




Ait Menguellet


chanteur kabyle Ait Menguellet



Ait Menguellet :Best of




Tak Farinas


Tak Farinas

Les groupes



Les Abranis


groupe kabyle les Abranis


Groupe abranis Therrza Rethwenza (1980).mp3

Lotfi double canon


Groupe Algetien Lotfi Double Kanon Groupe Algetien Lotfi Double Kanon


Le groupe Lotfi Double Canon, chanson "Affus affus".

Lotfi Double Kanon, de son vrai nom Lotfi Belamri
(en arabe : لطفي بلعمري), né le 6 juillet 1974 à Annaba
dans le quartier populaire de « La Colonne » au sein
d'une famille chaoui, est un rappeur algérien1.

Les chanteuses


Les filles du djurdjura


drurdjura



Les filles du Djrurdjura : Ad Cethent Tulas